Situation de la ressource en eaux souterraines - Décembre 2018

Carte TDB Ressource

Un mois de novembre très pluvieux maintient la recharge des nappes

Les niveaux d’eau dans les nappes sont majoritairement normaux à hauts (98 % des points de mesures). La situation est très favorable et la recharge est généralisée sur l'ensemble du département. La stabilisation est atteinte et les décrues de certains aquifères ont débuté.

Niveau des nappes : les données proviennent du réseau piézométrique départemental et du réseau national. Elles sont disponibles dans la base de l'Observatoire Départemental Climatologie Eau Environnement Littoral, sur demande auprès du service Observatoire Climatologie, Eau, Environnement, Littoral. Elles sont interprétées par l'hydrogéologue départemental lors de l'élaboration de la carte.

Contact : Nicolas Liénart - 04.67.67.80.28

Fleche OTélécharger l'historique des cartes depuis 2012
Fleche OTélécharger l'historique des cartes de 2007 à 2011
Fleche OTélécharger l'historique du bulletin de suivi statistique
Fleche O Etat de la nappe astienne

Réseau piézométrique - Données du réseau départemental

Carte Reseau Piezo

Créé en 2003, le réseau départemental de suivi piézométrique compte à ce jour un total de 34 points. La sélection des sites surveillés a été réalisée en fonction de l’intérêt de la ressource souterraine et de l’existence de captages exploités pour l’alimentation en eau potable.
L’objectif principal de ce réseau est de disposer d’une vision de la situation quantitative et de l’évolution des différents aquifères du Département.
Le suivi des ressources est d’autant plus nécessaire pour adapter la gestion locale des aquifères dans un contexte d’accroissement des besoins en eau pour les prochaines décennies et de changement climatique annoncé. Ce réseau complète ainsi les suivis réalisés au niveau national.
Le réseau départemental se décompose en deux sous-réseaux : stratégique et opérationnel.
Le réseau stratégique est composé de stations télérelevées à fréquence régulière et dont les données sont utilisées pour élaborer la carte mensuelle de l’état des ressources en eau souterraines.
Le réseau opérationnel n’est pas toujours composé de stations automatiques et certains sites nécessitent le déplacement d’un agent pour récupérer les données sur place. Ce réseau permet de réaliser des suivis locaux répondant à une problématique particulière (étude de la ressource, suivi précis en cas de sécheresse).

La carte ci-dessus présente l’implantation des sites de suivi sur le territoire héraultais.

Licence ouverteAccès aux données du réseau piézométrique départemental...


Fleche OBilan piézométrique 2017 Nouveau Fleche OBilan piézométrique 2014
Fleche OBilan piézométrique 2016 Fleche OBilan piézométrique 2013
Fleche OBilan piézométrique 2015  

Réseau qualité des eaux souterraines

Carte Reseau QualiteLa carte présentée ici montre l’implantation des points de mesure du réseau départemental de qualité des eaux. Ce réseau compte 40 points de mesures répartis sur l’ensemble du Département :

  • 22 points font l’objet d’une analyse des paramètres physico-chimiques (physico-chimie, éléments majeurs, matières organiques oxydables, matières en suspension, minéralisation, composés azotés, matières phosphorées) soit 29 paramètres et 1 fois/an d’une analyse sur les éléments minéraux et les micropolluants organiques hors pesticides (Organohalogénés volatils, HAP, PCB et divers) soit 48 paramètres,
  • 13 points font l’objet du même type d’analyses mentionnées ci-dessus et d’analyses des pesticides (herbicides, fongicide, insecticides, etc.) soit plus de 300 matières actives,
  • 5 points font uniquement l’objet d’analyses pesticides 

Fleche ORapport qualité 2017  Nouveau Fleche ORapport qualité 2015
Fleche ORapport qualité 2016 Fleche ORapports années précédentes

Comité de pilotage des réseaux de suivi des eaux souterraines

Le comité de pilotage des réseaux de suivi des eaux souterraines se réunit une fois par an avec les acteurs du milieu.

COPIL Resaux

Les principaux résultats analytiques sont présentés lors de la réunion et des échanges permettent de construire des perspectives d’évolution.
Pour le volet « qualité », la présentation est principalement orientée sur les résultats de l’année précédente avec les tendances  observées sur le territoire. Des synthèses pluriannuelles peuvent être proposées afin de montrer les évolutions des principales molécules présentes dans les eaux souterraines.
Pour les volet « quantité », la présentation propose les évolutions des niveaux de l’année passée avec une attention particulière sur les singularités. Un lien est réalisé avec la situation éventuelle de sécheresse à l’échelle départementale.
Les réseaux de suivis sont amenés à évoluer dans les années futures, notamment pour répondre à un besoin de suivis locaux demandés par des EPCI, des communes ou encore des structures de gestion en charge des bassins versants.

Documents du COPIL du 15 mai 2018
Compte-rendu du COPIL du 15 mai 2018
Diaporama du Conseil Départemental
Diaporama du BRGM sur les résultats 2015 et 2016 du réseau qualité

Sécheresse : problème sur les captages ou les ressources, pénurie, besoin de transport d’eau

En cas de crise avérée ou d’inquiétude sur vos ressources (forages, captages...), vous pouvez contacter le service ressource et eau potable pour étudier votre situation. Contact :

  • Nicolas Liénart, hydrogéologue départemental : 04.67.67.80.28 / 06.89.94.99.15
  • Baptiste Hatimi, hydrogéologue : 04.67.67.60.56 / 06.19.42.00.12

Le service ressource et eau potable possède les compétences et les moyens techniques pour vous apporter des réponses et proposer des solutions adaptées aux problèmes rencontrés.
En cas de besoin de transport d’eau par les camions du Conseil départemental, vous pouvez contacter le service travaux génie civil basé à Gignac :

  • Secrétariat du service : 04.67.67.41.60
  • M. Frédéric Giry (chef du service) : 06.85.71.80.20
  • M. Thierry Garcia (adjoint au chef du service) : 06.85.71.80. 36
  • Téléphones d’astreinte (week end / jours fériés) : 06.82.87.13.06 / 06.82.87.13.11

Vous devrez leur fournir les informations suivantes qu’il convient de préparer à l’avance :

  • Le degré d’urgence
  • La commune ou le particulier qui a besoin d’eau
  • L’accessibilité (camion 6x4 ou petit camion) au point de remplissage (réservoir)
  • Le nombre de m3 nécessaires
  • Le lieu d’approvisionnement en eau (borne à incendie), le fournisseur et sa validation
  • Le numéro de la personne à contacter sur place