Suivi de l'évolution morphologique des plages

Suivi des plages héraultaises

 Les 13 communes littorales du Département de l’Hérault bénéficient d’un suivi des plages régulier depuis une quinzaine d’année afin d’évaluer l’effet de l’érosion et de la submersion marine sur ces plages et l’impact sur les enjeux associés (humains, sociaux-économiques et environnementaux). Ce suivi se matérialise par : 

- Un suivi photographique terrestre à partir de points fixes (environ deux par communes). Chaque année au moins une photo est réalisée à ces mêmes points fixes afin d’évaluer et de qualifier l’évolution de la plage (en érosion, stable…). Ces photos permettent également d’évaluer l’impact d’un ouvrage de protection (tel qu’un épis) sur sa capacité à maintenir une largeur de plage ou bien au contraire à accélérer l’érosion. Si des tempêtes surviennent durant l’année, des photos peuvent être prises à partir de ces points fixes afin d’évaluer les potentiels dégâts survenus sur ces plages (érosion, destruction de cordons dunaires…)

- Un suivi photographique aérien est également réalisé de façon régulière afin de comparer l’évolution du littoral à plus grande échelle notamment lorsque des travaux de protection et de mise en valeur du lido sont réalisés.

Des suivis  topo-bathymétriques sont également réalisés afin de pouvoir quantifier et chiffrer l’évolution des plages héraultaises. Cela permet d’estimer un volume de perte ou gain de sables sur les plages mais également sur toute l’avant-côte (partie immergée de la plage). Pour plus d’information sur les profils topo-bathymétriques, vous pouvez consulter la section le littoral héraultais/Application cartographique/levés topo-bathymétriques.

3 secteurs ont été régulièrement suivis dans le temps sur le littoral héraultais :

- Un secteur à l’ouest entre Vendres et Vias
- Un secteur entre Frontignan et Palavas-les-Flots
- Un secteur à l’est au niveau du Golfe d’Aigues-Mortes entre Mauguio et la Grande-Motte

De plus les agents de terrain du Pôle de l’EID vont régulièrement sur le terrain afin de noter d’éventuelles dégradations apparues sur le littoral (ganivelles fracturées…).

Ces suivis sont rassemblés dans les rapports ci-dessous.

Rapport 2005

Rapport 2006

Rapport 2007

Rapport 2008

Rapport 2009

Rapport 2010

Rapport 2011

Rapport 2012

Rapport 2013

Rapport 2014

Rapport 2015

Rapport 2016

Au fur et à mesure des années, les rapports ont évolué vers une construction dite en "fiches communes". Le suivi du littoral a été élaboré par commune littorale afin de rendre le rapport plus accessible et pratique aux gestionnaires. Depuis 2013, des fiches communes sont inclues dans le rapport annuel. A partir de 2017, les fiches communes s'étant enrichies en contenu, elles se sont substituées au rapport annuel. Les fiches communes de 2017 à aujourd'hui sont directement accessibles depuis l'application cartographique.