BEACHMED

Présentation

Beachmed

Le projet Beachmed-e (2005/2008 – INTERREG III C sud) est avec 7,6 M € le plus important projet européen de recherche appliquée sur l’espace littoral, la Région du Latium, chef de file, et le Département de l’Hérault étant deux des 9 partenaires institutionnels italiens, grecs, espagnols et français. 47 instituts publics scientifiques répartis dans les régions concernées interviennent : ils se sont associés pour développer conjointement 9 sous-projets différents. Le partenariat « Beachmed-e » a l’ambition de devenir une référence sur les thématiques littorales à l’échelle méditerranéenne et
européenne.

Beachmed-e est un programme de recherche centré sur l’utilisation de nouvelles technologies pour réaliser un suivi précis et régulier du trait de côte, et sur l’élaboration de nouvelles méthodes de gestion du littoral, considérant aussi bien les dimensions naturelles que socio-économiques de cet espace.

Ce prolongement d’une précédente coopération transnationale traduit une volonté d’action commune à l’échelle méditerranéenne, et surtout le besoin pour tous les partenaires d’élargir et de partager leurs domaines de connaissance et de compétence sur l’espace littoral. Ainsi, en plus de sa mission initiale centrée sur le rechargement des plages, le projet prends en considération les principes de la Gestion Intégrée des Zones Côtières (GIZC) qui correspondent aux orientations politiques européenne en matière de développement durable.
Trois des 9 sous-projets étudient et évaluent le rechargement de certaines plages en sable d’origine marine, une technique qui suscite l’intérêt de nombreux acteurs du littoral, tant elle semble prometteuse et nécessaire.

Beachmed-e dans l’Hérault

Le budget porté par le Département est de 717 000 € dont 551 000 € pour les sous-projets.
Le projet Beachmed-e a permis au Département de l’Hérault de diversifier ses investigations sur le littoral, si bien qu’il s’est positionné sur 6 sous-projets différents pour coordonner les prestations de 14 organismes de recherche ou institutionnels, dont les plus importants sont l’EID Méditerranée, BRLi, le CETMEF, et les Universités de Montpellier, Perpignan et Pau.

Ce programme de recherche appliquée a permis à la Direction du Développement Littoral et Maritime du Département et à la Direction Régionale de l’Equipement de fédérer un réseau d’acteurs scientifiques et techniques important pour mieux appréhender la gestion des littoraux sableux du Golfe du Lion. Ces initiatives de collaborations interrégionales en Europe nous permettent également de bénéficier de l’expérience de nos partenaires méditerranéens en matière de développement
durable, directement exploitée par les nombreux chantiers littoraux en cours ou prévus dans les années à venir sur notre littoral.